En sommes-nous vraiment arrivés là, comme société?

Date

Après la publication de plusieurs chroniques réclamant des mesures drastiques pour forcer la vaccination des citoyens de plus de 5 ans, les journaux LA PRESSE et LE SOLEIL se sont demandés si l’une des idées lancées par les influenceurs pourrait être applicable, à savoir interdire l’accès aux épiceries pour une personne ne disposant pas de passeport sanitaire (PSV). Jonathan Custeau, l’auteur, ne questionne pas les aspects éthiques d’une telle mesure, mais s’adresse à la faisabilité en consultant les associations professionnelles des détaillants.

J’ai beau comprendre la détresse des personnes qui ont peur de mourir.

J’ai beau comprendre l’angoisse des personnalités politiques à l’idée de revivre les drames de la première vague.

J’ai beau comprendre les inquiétudes des uns et des autres en conséquence des propos alarmistes transmis par des médecins qui occultent un nombre important de recherches scientifiques qui tempèrent les appréhensions.

Je m’interroge sur les conséquences désastreuses que pourraient avoir de telles mesures dans un pays démocratique dans lequel on ordonne, de décret en décret, une série de mesures sanitaires qui, certes visent à réduire la transmission, mais qui ne tiennent pas compte de nombreux angles morts, parce que les lectures des données scientifiques ne sont toujours présentées qu’en fonction d’une seule et unique logique pharmacologique.

EN SOMMES-NOUS VRAIMENT ARRIVÉS LÀ?

Vouloir affamer 574 000 personnes et leurs éventuels enfants parce qu’ils n’ont pas de PSV? Sans compter les personnes qui ont accepté les deux premières doses, mais n’ont pas demandé leur PSV.

Et, dans quelques mois, ceux qui n’accepteront pas la troisième dose, car ils n’ont pas de comorbidités justifiant une injection tous les six mois.

Et dans huit mois, on bannira de la société ceux qui ne seront pas à l’aise de recevoir la quatrième dose, comme on l’inocule actuellement en Israël?

QUELLE SERA L’ÉTAPLE SUIVANTE?

Est-ce que pour protéger les gens contre eux-mêmes, on imposera le Vx contre la grippe pour maintenir actif son PSV?

Est-ce qu’ensuite, ce sera celui contre le zona mis actuellement au point par PFZ qui sera obligatoire pour les plus de 40 ans?

Est-ce qu’on interdira la consommation de cigarettes dans tout espace public, alors qu’on en interdira l’achat dans les magasins et dépanneurs sans un permis spécial qui désactivera le PSV? Ou peut-être, le maintien du PSV sera conditionnel à l’inoculation d’une dose tous les trois mois d’un nouveau produit pharmaceutique qui réduit l’envie de fumer, et ce, même pour les non-fumeurs, car nous devons tous être égaux devant l’avancée des biotechnologies?

Et que faisons-nous alors de la consommation d’alcool? N’est-ce pas scientifiquement prouvé que ces substances affaiblissent le système immunitaire? Retour de la prohibition conditionnelle au maintien du PSV?

Ne devrions-nous pas avoir un tel contrôle de la consommation de certains aliments pour s’assurer d’être protéger contre nous-mêmes et, surtout, ne pas engorger le système de la santé? Devrions-nous prendre une photo de chaque repas qui sera analysée par l’Intelligence Artificielle (IA) pour démontrer qu’on respecte le guide alimentaire canadien? Sera-ce nécessaire de contrôler à ce point les individus pour ne pas engorger un jour les hôpitaux et le PSV l’imposera pour notre bien?

Ne devrait-on pas aussi avoir tous une montre électronique qui compte nos pas et la jumeler avec le PSV? En effet, on sait que les gens qui marchent au moins trois fois par semaine plus de 30 minutes continues diminuent par cinq les risques d’Alzheimer, alors que c’est une des pathologies les plus présentes chez les personnes en CHSLD. Là aussi, cela engorge un système de santé vacillant. Marcher pour maintenir son PSV?

Ne devrait-on pas tous avoir un système qui, dès qu’on fait le moindre excès de vitesse, qu’on accélère trop vite ou qu’on donne des coups de volant trop brusques éteint pour six mois le PSV?

LA FIN JUSTIFIE-T-ELLE TOUJOURS LES MOYENS?

Tout cela (et bien d’autres) pourrait être une manière de poursuivre l’infantilisation réclamée par des gens qui sont terrifiés à l’idée de mourir! D’ailleurs, l’identité numérique – mêlant des informations publiques et privées – est en phase expérimentale au Québec pour le mettre en place d’ici 2025.

Je ne banalise pas le virus qui nous préoccupe depuis deux ans.

Je m’interroge sur la finalité de certaines mesures réclamées dans les médias avec une telle force que cela conduit un gouvernement à être plus rude avec sa population que ce qu’il le voudrait vraiment.

La fin ne justifie pas les moyens.

Je ne crois pas que nous voulons ce type de société.

Les gestes barrières sont les meilleures stratégies pour se protéger et protéger autrui, preuve en est qu’il n’y a eu aucun cluster dans les cliniques de médecine dentaire ou dans les bureaux de psys, parce que les personnes ont été respectueuses de ces gestes barrières.

Le Vx existe et il vient compléter cette panoplie de moyens, mais ce n’est pas l’unique moyen.

Il y a des personnes qui ne le souhaitent pas, mais qui – depuis des années – font attention à leur santé en s’alimentant de manière idéale, en faisant de l’activité physique, en recourant aux services de massothérapeutes, d’acuponcteurs, de chiro et d’ostéopathes, sans oublier les herboristes et naturopathes. Ces personnes dépensent une petite fortune chaque mois et ne fréquentent que rarement – sauf exception – les services médicaux. Pour eux, le Vx n’est pas nécessaire. Il reste possible s’ils le souhaitent, mais il n’est pas nécessairement utile, car ils ont un système immunitaire optimisé.

Qu’on lie l’accès aux SAQ et SQDC à l’octroi du PSV est une bonne chose. Pas la mesure politique, mais parce que cela veut dire que ces substances légales ne seront plus considérées comme essentielles.

Qu’on limite l’accès aux épiceries, à la poste ou autres commerces comme les quincailleries, c’est absurde. Que va-t-on faire? Empêcher une personne qui a une fuite d’eau de réparer la plomberie? Empêcher le travail des entrepreneurs non-convertis à l’infantilisme?

Croyez-vous vraiment que cela arrêtera la propagation du virus?

Et quand on constatera que cela ne marche pas, affirmerons-nous qu’ils sont sortis de leur maison en cachette et qu’il faut désormais les mettre dans un camp de prisonniers, toujours pour les protéger d’eux-mêmes bien sûr?

COMMENT ÉVITER L’ENGRENAGE FATAL?

Si nous acceptons cela, l’engrenage sera très difficile à stopper.

Malheureusement, l’Histoire regorge de drames où la folie des Hommes peut durer des dizaines d’années et que ceux qui sont avides de pouvoir ne reculent devant aucun sacrifice de la population. Combien de guerres? Combien de massacres? Combien de génocides? Souvent, cela part d’une fausse bonne idée et cela dégénère. Est-ce cela que nous souhaitons pour notre société?

Actuellement, on vise les sans-doses mais, dans deux mois, ce sera les double-dosés qui n’auront pas la 3e. Dans huit mois, ce sera les triple-dosés qui n’auront pas la 4e. Et ainsi de suite.

Je peux comprendre les motivations et les angoisses de certains, y compris celles de notre gouvernement. Le spectre du printemps 2020 doit les inquiéter. Toutefois, et je me répète, la fin ne justifie pas les moyens.

Le Vx est un moyen d’aider les gens qui ont une santé fragile, mais l’imposer mur-à-mur sous peine de sanctions est un risque que nous devrions éviter de prendre… Offrons le aux personnes qui ont des comorbidités et à ceux qui le désirent.

ÉLEVONS-NOUS AU DESSUS DE LA MÉDIOCRITÉ

Conservons notre sens de l’honneur et notre humanité.

Respectons-nous.

Soyons bienveillants envers les autres, y compris ceux qui n’ont pas les mêmes valeurs ou prennent des décisions différentes des nôtres.

Respectons les gestes barrières et faisons des choix qui encouragent la santé de notre système immunitaire.

Disons au gouvernement que nous les remercions de leur dévouement et des efforts qu’ils font depuis deux ans, mais qu’il y a des mesures qui sont trop dangereuses pour être envisagées car, si elles sont mises de l’avant, elles brimeront des millions d’individus durant des décennies.

J’espère que vous pourrez apaiser vos craintes et vos doutes. Que vous pourrez prendre soin de vous et de votre entourage. Que votre santé sera optimisée par les plus saines habitudes de vie possible.

RÉFÉRENCES

  • Passeport vaccinal dans les épiceries: les marchands disent non! – https://www.lesoleil.com/2022/01/09/passeport-vaccinal-dans-les-epiceries-les-marchands-disent-non-2039ca832d9e16187aca9774ad1fd0ae
  • Québec envisage d’inclure des documents financiers à votre identifiant numérique – https://www.lesoleil.com/2022/01/07/quebec-envisage-dinclure-des-documents-financiers-a-votre-identifiant-numerique-2afb57a688e70c470f146296200740d4

Plus
D'articles