La sous-réactivité (4/4): Mon ado s’isole dans les grands moments de transition, pourquoi ?

Date

Le passage du primaire au secondaire est une grande étape pour nos jeunes. Certaines émotions seront amplifiées par cette transition qui peut être stressante. Quels besoins se cachent derrière toutes ses émotions ? Comment accompagner nos ados dans cette étape importante de leur vie? Découvrez l'histoire de Félix, 12 ans, pour en savoir plus.

Félix a débuté le secondaire cette année.

Les parents de Félix ne sont pas préoccupés par ce changement, car ils sentent que leur fils est prêt pour cette nouvelle étape.

QUITTER LE CONNU ET APPRIVOISER LA NOUVEAUTÉ

Félix avait hâte d’être avec des plus vieux, il était content de pouvoir profiter de toutes les installations sportives et de profiter des différentes libertés qu’amène l’entrée au secondaire.

Toutefois, certains changements se produisent chez Félix depuis son entrée au secondaire.

Ce dernier n’a pas trop envie de parler de ses journées à l’école, il préfère se réfugier dans sa chambre et se retrouver devant un écran dès qu’il en a la possibilité.

Cet intérêt soudain et marqué pour les écrans amènent quelques discussions animées entre Félix et ses parents.

Ils comprennent qu’un ado a besoin d’espace, qu’il a besoin d’être seul.

• Cependant, est-ce normal que leur enfant passe autant de temps seul ?

• Aussi, est-ce sain de le laisser passer autant de temps devant un écran ?

• Comment savoir si ces comportements et ces besoins ne sont pas le reflet d’une souffrance ou une façon d’éviter certaines situations stressantes ?

DU TEMPS ET DE LA BIENVEILLANCE POUR FÉLIX AFIN DE S’ADAPTER À DE NOMBREUX CHANGEMENTS

Les semaines passent et les parents maintiennent leur vigilance.

Ils insistent pour que certains moments se passent en famille et sans écran.

Par exemple, les repas se font toujours en famille et les parents fournissent un effort pour impliquer Félix dans leurs conversations afin que les échanges se fassent à trois.

Félix exerce aussi de nouvelles responsabilités qui l’impliquent davantage dans la vie familiale et qui le font sortir de sa chambre.

Les parents de Félix réalisent que ce passage du primaire au secondaire a demandé beaucoup d’adaptations pour leur fils.

En effet, avec le temps, leur fils sort quelque peu de cet état de fuite.

Toutes ces nouvelles adaptations étaient une accumulation de stress pour Félix et il a eu besoin de temps pour les intégrer.

Retenons que…

1) Les comportements sous-réactifs sont une réponse à un stress. Le jeune peut avoir le besoin d’intériorisé ses émotions afin de mieux s’adapter aux changements.

2) Des parents accueillants, bienveillants et soutenants aident le jeune à se sentir en sécurité et en confiance.

3) Outiller son ado et le soutenir dans ces moments plus difficiles contribuera positivement à son développement.

4) Les écrans peuvent représenter une façon de s’évader. Toutefois, il est important d’amener notre jeune à exprimer et à ressentir ses émotions afin qu’il puisse les reconnaitre et les comprendre. Les écrans mettent un frein à ce ressenti et à cette recherche de compréhension.

DÉVELOPPEZ VOS RESSOURCES POUR ACCOMPAGNER VOTRE ADO!

• Cerveau et adolescence: les cinq étapes pour passer du monde de l’enfance à l’âge adulte (accédez à la formation)

• Apprivoiser les 1001 émotions qui colorent la vie des familles (accédez à la formation)

• Pleine Présence et gestion des émotions des ados (accédez à la formation)

• Le combat des chefs: les défis de l’adolescence (accédez à la formation)

Plus
D'articles