6 objectifs des parents d’aujourd’hui
7 novembre 2020
Pas de jeux olympiques scolaires en 2021
10 janvier 2021
Tout voir

La légende d’Excalibur

Une des légendes qui m’a toujours beaucoup inspiré, c’est Arthur et les Chevaliers de la table ronde. Ce roi qui avait choisi de régner en s’appuyant sur l’intégrité, la bienveillance et le partage des responsabilités entre les Chevaliers. Bien sûr, le roi reste le roi, mais il a établi une manière de diriger très actuelle.

En effet, ce mythe est, en quelque sorte, précurseur d’un mode managérial de plus en plus requis par la jeune génération. C’est aussi une manière d’éduquer les enfants – à la maison ou en classe – en sortant des rapports de force en privilégiant la bienveillance, la cohérence et la constance.

LA LÉGENDE

Il y a plusieurs versions cinématographiques de cette légende. Ma préférée – et je vous invite à la visionner – s’est détachée de la période de la chevalerie pour s’intéresser à la trahison de l’oncle, les obstacles rencontré par Arthur, mais surtout sa résilience et l’environnement tantôt confrontant (tyrannie et bêtise humaine), tantôt soutenant (personnes bienveillantes).

Il s’agit de « Arthur and the legend of the Sword » (2017). Ces dernières années, j’encourage souvent les ados et les adultes que j’accompagne en psychothérapie à le visionner et nous discutons de certaines séquences.

D’ailleurs, si vous avez assisté à la visioconférence du 29 octobre, j’en ai aussi parlé. C’est vous dire à quel point cette légende est riche en enseignements.

Les contes et les légendes recèlent souvent, de toute façon, des pistes pour nous guider vers des choix justes, afin que nous développions nos ressources dans des moments sereins, mais surtout dans des moments difficiles comme ceux que nous traversons tous en ce moment.

Décoder les clés est essentiel pour construire du sens quand l’expérience est difficile.

UNE CLÉ

Un moment est particulièrement intéressant à vous partager. À la fin du film, Vortigern demande à son neveu Arthur comment il a fait pour développer autant de ressources pour survivre.

Arthur lui répond quelque chose comme ceci: « Mais, c’est toi qui a stimulé ma résilience. C’est parce que tu as tellement cherché à me nuire et m’anéantir que je n’ai pas eu d’autres choix que de puiser en moi toutes mes ressources. »

Somme toute: Arthur a pu développer sa résilience autant grâce aux filles-de-joie qui l’ont recueilli et des manants qui ont créé un environnement soutenant, que par l’adversité rencontrée suite aux violences de son oncle et la crise sociétale dans laquelle Vortigern avait plongé Camelot.

Face à l’ignominie, Arthur a développé la puissance de son épée pour protéger le peuple celte.

APPLICATION DANS NOS VIES

Nous traversons une crise qui n’est pas comparable aux guerres du passé, mais qui nous confronte autant à nos peurs viscérales.

De manière schématique: d’un côté, la peur du virus transmis par notre entourage; de l’autre, la peur du contrôle d’autrui sur notre vie. Les ingrédients idéaux qui augmentent la détresse des uns et des autres.

Somme toute, au delà de la crise sanitaire, il y a une crise sociétale et, bien souvent, personnelle.

Même si on vit bien la situation, car notre résilience est optimisée, il n’en reste pas moins qu’on croise d’autres personnes qui, elles, n’ont pas toujours votre capacité à rester serein. Nous sommes donc souvent confrontés par les personnes que nous croisons.

Certes, on peut s’isoler (et on nous le conseille), mais il faut travailler, faire des commissions, etc. Il faut donc apprendre à utiliser nos valeurs et nos ressources en période de crise, voire les améliorer pour faire en sorte que notre résilience soit encore plus efficace…

C’est donc une invitation à développer notre propre Excalibur, notre puissance personnelle.

Comments are closed.