Le lien de confiance (4/4): Même les ados ont besoin de liens rassurants à l’école !

Date

Dans cet article, nous découvrons Catherine, une jeune enseignante qui est la 3e titulaire à enseigner dans une classe de 6e année. Elle fait face à de nombreux défis dont celui de réussir à créer un lien de confiance avec ses élèves qui ont dû s'adapter à de nombreuses reprises depuis le début de l'année. Comment y arrivera-t-elle ?

Catherine est amenée à enseigner dans une classe d’ados. Elle se réjouit d’avance de ce nouveau défi. Elle avait bien aimé son stage dans cette école lorsqu’elle était en formation. Quand on l’a appelée, elle avait sauté de joie… Une aventure tant désirée se met en œuvre.

L’ENSEIGNANTE EST DYNAMIQUE, MAIS CHLOÉ EST SI ANXIEUSE

Pourtant, elle sait que cela peut devenir difficile. En effet, la classe pourrait mal réagir à son arrivée. En fait, elle sera déjà la 3e enseignante titulaire que les élèves auront eue cette année scolaire. Qu’à cela ne tienne, elle anime des jeunes chaque été depuis des années !

Elle s’attend à ce que les élèves soient fébriles à l’idée de s’adapter encore une fois à un nouvel enseignant.

Elle fait quelques activités qui n’ont qu’un seul but : créer un lien de confiance entre eux et elle. Elle organise notamment des cercles de parole avec ses élèves pour leur permettre d’exprimer ce qu’ils vivent et apprendre à mieux les comprendre.

Parmi les élèves, Chloé est particulièrement anxieuse.

• Pourquoi gruge-t-elle ses ongles ?
• Pourquoi son corps semble tendu et replié sur lui-même ?
• Pourquoi évite-t-elle toutes discussions avec son enseignante ?

Lorsque vient le temps d’effectuer un travail, Chloé ne se sent pas bien. Elle a beaucoup de difficulté à se mettre à la tâche. Fait-elle de l’opposition passive ?

• Comment faire pour rassurer cette élève et les autres alors qu’ils en sont à leur 3e enseignante ?
• De quelles façons l’absence de lien sécurisant et apaisant peut-il nuire aux apprentissages des élèves ?
• Comment développer un lien de confiance avec des enfants ou des adolescents qui sont blessés en relation ?
• Pourquoi une relation sécurisante avec les enfants ou les adolescents peut-elle contribuer au bien-être du parent ou de l’intervenant ?

MÊME LES ADOS ONT BESOIN, COMME CHLOÉ, DE LIENS RASSURANTS À L’ÉCOLE !

Depuis le début de l’année, les élèves ont dû s’adapter à différentes façons d’enseigner, ils ont dû s’adapter à des personnalités différentes.

Catherine, l’enseignante, décide de prendre le temps de discuter avec les élèves et de leur demander ce qu’ils ont trouvé difficile depuis le début de l’année.

Les cercles de parole lui permettent de laisser parler chaque élève, tout en installant un climat de confiance, d’écoute et de respect.

Elle leur a aussi demandé de remplir un petit questionnaire où ils pouvaient écrire ce qui leur plaît de l’école, les moments où ils s’y sentent bien et ce qu’ils souhaitent d’ici à la fin de l’année.

Les élèves ont bien participé à ces échanges. Ils semblent avoir apprécié cette démarche et ils ont aimé se sentir écoutés et compris.

Avec l’autorisation des élèves, Catherine prend le temps de lire les réponses au petit questionnaire. Elle y apprend que Chloé aime beaucoup passer du temps avec l’orthopédagogue.

Chloé et Annie, l’orthopédagogue, travaillent ensemble depuis plusieurs années. Elles ont développé un beau lien de confiance toutes les deux.

En sachant cela, toutes les trois s’entendent pour que Chloé puisse rendre visite à Annie lorsqu’elle en ressent le besoin, surtout lorsqu’elle se sent nerveuse, angoissée pour une évaluation ou pour un travail.

Chloé revient souvent en classe avec un petit message avec un mot dessus : « Tu es capable ! Une question à la fois !», « Je suis avec toi !». Ces petits mots lui font un baume sur le cœur, l’apaisent.

Chloé sait que le lien avec Annie est là malgré les nombreux défis d’adaptation depuis le début de l’année.

Retenons que…

1) Comme un câlin, les petits mots doux contribuent au sentiment d’apaisement et de sécurité chez les enfants et les ados.

2) Comme adulte, entretenir des relations sécurisantes avec mes enfants, mes élèves ou même avec mes collègues contribue à mon propre sentiment de sécurité et d’apaisement.

3) Comme adulte, si je me sens bien avec mes enfants ou mes élèves, cela contribuera à leur propre sentiment de sécurité et d’apaisement.

VOUS AIMERIEZ EN SAVOIR PLUS SUR LES STRATÉGIES POUR INTERVENIR EFFICACEMENT POUR QUE LES ADOS VIVENT MIEUX LEURS ÉMOTIONS?

Voici des ressources pour vous aider à aider les ados à mieux vivre leurs émotions:
• Importance du lien de confiance pour favoriser la réussite scolaire (accédez à la formation)
• Cerveau et adolescence: les cinq étapes pour passer du monde de l’enfance à l’âge adulte (accédez à la formation)

Voici des ressources pour vous aider à aider les élèves à mieux vivre leurs émotions dans des moments de transition:
• Transformer l’opposition en affirmation de soi (accédez à la formation)
• Créer des cercles de parole avec vos élèves (accédez à la formation)

Plus
D'articles