3 ressources pour survivre aux comportements dérangeants

Date

3 ressources pour survivre aux comportements dérangeants

La réduction des occasions de sortir de chez soi, de pratiquer son sport favori ou de participer à une activité culturelle, ainsi que des rencontres familiales ou sociales affecte la vie des familles depuis des mois. Et ceux qui vivent en ville en souffrent davantage que ceux qui sont en campagne. Bien que…

Les spécialistes considèrent qu’il y a deux fois plus de séparation qu’à l’habitude. Ils avaient observé cela dès ce printemps, mais il semble que cela devienne une tendance qui n’est pas prête de s’arrêter.

C’est certain que des couples étaient déjà à bout de souffle depuis longtemps et la pandémie a été la goutte qui a fait déborder le vase. D’autres en sont simplement venus à la conclusion, suite aux remises en question personnelles qu’induit la crise sanitaire chez beaucoup de personne.

C’est toutefois rarement le premier choix pour les parents, mais ils ne savent plus comment gérer les défis du confinement avec des jeunes qui sont en demande ou développent des comportements dérangeants ou désagréables, voire irritants…

D’autres essaient de l’éviter, mais l’idée d’avoir une semaine sans sollicitations de leurs enfants peut parfois conduire à ce choix… que souvent ils peuvent regretter dans les mois qui suivent…

Alors, comment recadrer les comportements des enfants et des ados pour éviter de se rendre là?

Il y a plusieurs solutions, mais elles passent toutes par (1) apprendre à prendre soin de soi, (2) décoder le comportement – le sien et celui de l’autre – et (3) choisir la bienveillance dans la relation avec les personnes qui nous entourent…

1. CANALISER L’IMPULSIVITÉ

Ça fait désordre dans une maison ou dans une classe: l’impulsivité est souvent incontrôlable chez certains enfants. J’animerai le 2 février prochain (en direct ou en différé) cette visioconférence permettra de mieux comprendre les messages de ce comportement plus que dérangeant.

2. DÉJOUER LE SYNDROME DU PETIT ROI

Comme le cerveau des enfants n’est pas mature, leurs comportements sont leur langage affectif. Toutefois, il est parfois difficile de saisir quand ils expriment un besoin, un manque ou une peur légitimes et quand ils se comportent de manière capricieuse, voire tyrannique. Une formation en ligne, disponible dès maintenant, que j’ai le plaisir d’animer pour vous permettre de déjouer le syndrome du petit roi (ou de la petite reine).

3. RENOUER AVEC LA COMPLICITÉ

Comment renouer avec la simplicité et la complicité dans le couple pour éviter de se rendre jusqu’au point de non-retour qui brise le rêve que vous aviez quand vous vous êtes choisis? Le 2 mars prochain, je présenterai une visioconférence dans laquelle j’aborderai quelques enjeux cachés et, surtout, des pistes pour consolider votre couple (en direct ou en différé).

Somme toute, il s’agit de comprendre que, derrière un comportement dérangeant, voire irritant, il y a un message caché. Qu’en décodant ce message, on obtient deux choses:

  1. une diminution de la fréquence des disputes,
  2. un enfant qui apprend – grâce à la confiance et au réconfort de l’adulte – qu’il est normal de vivre des émotions et qu’en décodant leur sens, on peut choisir la manière de les gérer sereinement.

Plus
D'articles