Et si la médecine intégrative pouvait nous aider à vivre en santé?

Il y a quelques années, Mario Proulx avait réalisé un documentaire présentant une vision intégrative de la santé et des moyens pour maintenir une bonne qualité de vie. Cette manière de vivre est toutefois encore bien peu encouragée par les institutions et les corporations, ainsi que, conséquemment, par les politiques publiques. Faisons le point des opportunités qui pourraient devenir des solutions concrètes pour assurer notre qualité de vie.

Les 12 travaux d’Hercule: passer d’une pratique en silos pour s’engager vers une médecine intégrative

Alors que le ministre Christian Dubé s’attaque à une nouvelle réforme du système de la Santé au Québec, il parle essentiellement de structures et d’administration. Le journal LaPresse a ciblé 6 chantiers. J’en propose 6 autres pour essayer de transformer notre manière d’offrir des services à la population. Pour atteindre ces objectifs, il y a la nécessité de passer d’un travail en silos à une réelle collaboration entre les professionnels de la santé pour remettre le patient au coeur des préoccupations.

La santé de nos yeux et la lumière artificielle: risques et solutions

La capacité technologique développée au fil des années depuis l’invention de l’ampoule électrique a permis d’étendre la durée du jour. Souvent, nos soirées peuvent nous permettre soit de poursuivre notre travail, soit de nous distraire. Dans les deux cas, la lumière artificielle peut affecter notre santé visuelle. Voici quelques stratégies pour prendre soin de vos yeux!

Et si votre alimentation pouvait soutenir votre santé immunitaire?

J’avais exprimé – lors d’une entrevue – mon étonnement que plusieurs corporations n’avaient pas exposé comment leurs membres pouvaient soutenir la santé immunitaire. Parmi les ordres cités, figuraient les nutritionistes. On peut se demander pourquoi ces experts ne se sont pas prononcés, alors que des études scientifiques expliquent comment certains aliments semblent contribuer à l’efficience du système immunitaire.

Prenons une grande respiration aussi souvent que possible

La respiration est essentielle pour notre santé et même notre bonheur. Notre cerveau a besoin d’oxygène en quantité suffisante pour fonctionner de manière efficiente. Il est donc précieux de réapprendre à bien respirer.

Quand on encourage la bienveillance, de quoi parle-t-on?

Ces dernières semaines, plusieurs influenceurs se sont insurgés contre le concept de bienveillance ou de psychologie positive. Force est de constater qu’il y a beaucoup de confusion. Alors, de quoi parle-t-on quand on encourage la bienveillance?

Lettre à une amie journaliste (que je respecte beaucoup)

Depuis deux ans, on peut lire divers commentaires dans les médias ou réseaux sociaux sur ce que devraient penser ou ne pas penser les citoyens qui essaient de se faire une idée de la présente situation sanitaire. Souvent, on parle de consensus scientifique. Qu’en est-il vraiment?

Quand l’enfant refuse de manger ses légumes

Si c’est tous les parents peuvent ressentir de la frustration quand leur enfant refuse de manger des légumes, il y a pourtant une émotion très importante qu’il essaie d’apprivoiser: le dégoût. Comment aider l’enfant à réguler sainement cette réaction qui n’est pas toujours valorisée?

Et si on permettait aux enfants d’apprivoiser leur sensibilité?

En 2008, ma conjointe et moi préparions la construction de notre nouvelle maison… Une situation cocasse m’a amené à m’interroger sur la dynamique des adultes par rapport aux ressentis des enfants. En fait, ces ressentis facilitent leur empathie et leur compassion s’ils sont bien vécus, mais aussi ils déclenchent aussi d’éventuelles collusions émotionnelles ou comportements […]